Procrastiner, bon ou mauvais ?

 

La procrastination est l’art de remettre les choses à plus tard, de les commencer ou de les terminer surtout celles qui nous semblent difficiles, effrayantes ou ennuyeuses. Elle s’installe doucement mais sûrement dans le quotidien le plus souvent quand on a l’impression d’avoir du temps devant soi, quand on est peu occupé ou quand on s’ennuie. Elle devient aussi routinière pour échapper à un certain mal être, un manque quelqu’il soit, en amour, en argent, en relations, en estime de soi, etc…

Mais quand la procrastination est passagère pour faire un break, pour changer de rythme, pour se poser, alors elle devient plus qu’utile. Elle devient même nécessaire !

 

La procrastination dévastatrice

 

Quand la procrastination devient chronique, excessive, elle amène un déséquilibre provoquant une perte d’énergie, d’élan vital jusqu’à même conduire à la déprime, à la dépression, à l’insomnie, des troubles de l’humeur…

Car quand la procrastination devient un échappatoire pour tuer le temps ou le manque qu’on ressent continuellement, on glisse doucement, on dérape, on dévie de notre route, de notre chemin, de notre pourquoi, de notre raison d’être https://www.intuitivesante.fr/trouver-sa-raison-detre/.

Et dans ce cas, elle provoque la dévalorisation du soi par le manque d’intérêt et le manque de créativité.

Les réseaux sociaux et la TV en cause

Notre cerveau, quant à lui, va réclamer de l’occupation et la facilité sera de lui apporter des images, des jeux trouvés à la pelle sur le net. C’est tellement simple de naviguer pendant des heures sans bouger de chez soi, sans prendre le risque d’être soi ! On zappe d’un post à l’autre, on apprend sans apprendre, on regarde sans regarder, on écoute sans vraiment écouter… Et on est donc loin d’être présent à soi, présent au monde qui nous entoure. On est ainsi déconnecté d’une partie de nous pour éviter la souffrance de notre inexistence.

Car quand on procrastine tout le temps, on n’existe pas, on survit …

 

Quand la procrastination est bénéfique

 

La procrastination passagère a tout de même des vertus prouvées sur notre créativité. Car c’est aussi dans le non faire, dans la non action, la pause, l’ennui que surviennent les meilleures idées. Notre corps comme notre esprit ont besoin de ralentir le rythme pour prendre du recul, pour intégrer, pour se renouveler.

Dans ce cas, la procrastination est une façon de suspendre le temps, de faire même un reset pour laisser notre esprit vagabonder et rechercher de nouvelles idées. Et quand la créativité nait, l’énergie est retrouvée. Par conséquent, c’est aussi en s’autorisant une pause qu’on permet de se ressourcer, de refaire le plein et surtout quand la pression, le stress, l’anxiété prend le dessus. La procrastination est alors aussi nécessaire à notre équilibre de vie quand elle est issue d’une écoute de son corps, de son coeur.

 

La prise de conscience

Il sera vraiment important de prendre conscience de la procrastination chronique de celle qui est passagère dans sa vie. Pour savoir où vous en êtes, vous pouvez vous aider en faisant ce test d’une durée de 5 mn : l’échelle de pure procrastination http://www.psychomedia.qc.ca/tests/echelle-de-pure-procrastination.

Une fois ce test passé, vous saurez déjà si votre procrastination prend beaucoup de place dans votre vie ou pas. Souvent, on ne se rend pas compte de nos habitudes et il est parfois bon de prendre ce temps d’observation et de recul sur soi.

 

Comment se remotiver

Il existe plusieurs méthodes pour s’auto motiver, pour faire de ses rêves, des réalités. Mais on sait tous que pour ça, on va devoir se dépasser ce qui veut dire qu’on doit vivre des étapes d’inconfort pour évoluer. Et le plus souvent, c’est face à cette inconnue que notre motivation résiste car elle fait front à toutes nos peurs… Sauf que c’est en les affrontant, qu’on les supprime !

L’action est mouvement et c’est le cerveau qui commande les muscles. Sauf que le cerveau ne veut pas nous faire du mal, au contraire. Il va donc faire en sorte qu’on soit dans le confort plutôt que dans l’inconfort. Et par conséquent, dès qu’on a une idée, on hésite et on se laisse distraire par des excuses et nos émotions. Et notre vie se résume à nos décisions et si on change ses décisions, on change sa vie. Mel Robbins a bien compris ce fonctionnement et en a établi une règle qui a fonctionnait pour elle et qui a changé sa vie : la règle des 5 secondes.

La règle des 5 secondes :

  • au moment où vous souhaitez faire quelque chose, comptez 5 secondes et faites un mouvement corporel en même temps comme vous lever par exemple si vous êtes assis. En effet, il apparait que le cerveau met 5 secondes après l’émission d’une idée, d’une volonté pour mettre en place des excuses pour éviter l’action si l’idée parait difficile ou incertaine. Donc le fait d’émettre un geste par le corps avant ces 5 secondes permet au cerveau de ne pas freiner l’action. Pour Mel Robbins, cette règle ne rend pas les choses plus faciles mais elle les rend plus possibles.

 

De plus, quand vous avez du temps devant vous, évitez de le perdre à trop de récréation. Le cerveau a aussi besoin d’apprendre, de s’enrichir. Apprenez sans cesse de nouvelles choses et prenez du plaisir à cette distraction. Pour cela, allez vers vos attirances, vers des personnes qui ont les mêmes.

Vous pouvez aussi lister seulement 3 tâches par jour en vous levant et vous y tenir. N’oubliez surtout pas de vous remercier en vous couchant. Cela créera une nouvelle habitude et vous serez satisfait de vous, ce qui renforcera l’estime de soi.

Dans le mot motivation, on retrouve « motif » à « action ». Ce qui veut dire que pour être motivé face à n’importe quel projet, il faudra sans cesse avoir en tête les raisons pour lesquelles on le souhaite. Et ces raisons doivent être en parfait accord avec qui on est…

 

Je vous souhaite le meilleur,

Laurence

 

 

 

Recevez en cadeau 3 clés essentielles pour vous aider à prendre LA bonne décision dans n'importe quelle situation !

En vous inscrivant, vous recevrez des conseils bien être et chaque nouvel article directement dans votre boite Email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.