Prendre conscience

 

La nature est si bien faite ! Elle suit un rythme, un ordre et elle est en perpétuel mouvement pour se renouveler sans cesse. Et nous aussi !

Alors observer la nature qui nous entoure nous apporte de plus grandes compréhensions sur nous mêmes.

Dans la nature, on retrouvera les 4 éléments qui sont la terre, l’eau, le feu et l’air, indispensables à la création. Et chaque élément sont présents également en nous, si on considère que l’homme est un microcosme de l’univers. Ainsi, on retrouvera l’eau dans ses veines, la terre dans sa chair, le feu dans sa chaleur et l’air dans son souffle. On peut donc prendre en considération que ces éléments nous servent aussi à nous maintenir en équilibre mais également à évoluer, grandir. Et l’évolution se traduira par de nouvelles compréhensions de nous mêmes mais aussi du monde qui nous entoure. C’est ce qu’on appelle : la conscience.

Avoir davantage de conscience, c’est prendre de la hauteur, avoir ainsi une vue plus large, plus globale sur qui on est, mais aussi sur notre raison d’être, notre place dans la société et notre contribution pour un monde meilleur. Autant de questionnements qui font régulièrement surface à des moments particuliers de notre vie…

Mais pour de nouvelles prises de conscience, on doit souvent d’abord plonger dans ses profondeurs. Et les 4 éléments peuvent être un fil conducteur pour nous aider à mieux nous connaitre. Car si on suit le cycle naturel, on devra passer par ces 4 éléments automatiquement, autant de fois que nécessaire, tout au long de notre vie. Car, c’est un processus qui respecte un certain ordre pour franchir les étapes inévitables les unes après les autres sans faire l’impasse d’une seule. Et chaque étape est un nouveau discernement nous menant à une conscience plus large, une vision plus élevée sur soi et sur la vie.

 

Etape n° 1 : Phase de la terre ou le monde des sensations

 

Bimbo, Nouveau Né, Précédent, Nue, Couche-Culotte

 

 

Notre terre est le monde des sensations, de nos instincts, de nos racines, de nos besoins fondamentaux. Se relier à notre terre, c’est se relier à nos ressentis. On peut ressentir multiples choses comme la sensation de faim, de soif mais aussi juste des fourmillements ou des frissons. Les ressentis sont perçus que quand on se concentre vraiment sur notre intérieur et ils deviennent inexistants lorsqu’on est centré sur l’extérieur comme sur nos pensées. Faites l’expérience et concentrez vous uniquement sur votre main. Attendez quelques instants et décrivez ce que vous ressentez. L’aviez vous remarqué avant ? C’est un exercice que vous pouvez renouveler pour vous habituer à vous concentrer sur vos ressentis.

Prendre conscience de son inconscient

Ce monde des sensations est très peu convoité dans notre société préférant largement le monde de la réflexion et des pensées. Or notre terre porte toutes les mémoires depuis même le commencement et c’est notre monde de l’inconscient. On ne serait conscient qu’à seulement 10% c’est à dire que notre inconscient représente les 90% restant. Ce qui veut dire que nos profondeurs représentent une immense partie non consciente et pourtant bien présente !

A la recherche de nos besoins les plus profonds

Accéder à ce monde souterrain permet de déterrer nos besoins les plus enfouis, ceux qui n’ont pas encore fait surface mais qui, pourtant nous font réagir. Comme par exemple, dans le cas d’une personne qui se ronge les ongles. Son geste est devenu habitude si bien qu’elle ne s’en rend pas toujours compte. Mais derrière cette habitude, quel est réellement son besoin ? Est-ce un besoin de reconnaissance, d’amour… On peut tout imaginer mais le corps, lui, exprime. Et observer ses ressentis, c’est apprendre aussi à décoder les messages de son corps et donc de son inconscient.

Le corps marque le temps présent !

De plus, le corps marque le temps présent à l’inverse de nos pensées qui elles, se baladent entre le passé et le futur. Si bien que, en se posant dans ses sensations, on apprend à vivre au présent. Et c’est vraiment très reposant !

Vous pouvez avoir accès à votre terre dans un moment ralenti, calme, loin des agitations extérieures. La méditation aide tout comme les pratiques centrées sur le corps comme la réflexologie plantaire, le yoga, le chi kong, etc… Mais aussi par vous même, en vous concentrant tout simplement sur vos sensations corporelles. Et plus vous allez le faire et plus cela deviendra facile et instantané. Faites le plusieurs fois pendant juste quelques minutes dans votre journée, au travail, en faisant votre repassage, la cuisine ou le jardin…peu importe, l’intérêt est juste de se focaliser sur son intériorité même quand on est occupé. Et essayez aussi de vous poser régulièrement la question : « qu’est ce que je ressens là maintenant ? » et n’analyser rien, n’interpréter rien, ne jugez rien. Un ressenti est un ressenti, point !

Et au bout de quelques temps, lorsque vous serez plus habitué à vous centrer sur vos sensations, des besoins vont peut être faire surface… Accueillez les et surtout respectez les.

 

Etape n° 2 : Phase de l’eau ou le monde des émotions

 

Rêves, Enfant, Noir Et Blanc, Modèle, Garçon, Mignon

 

 

 

La phase de l’eau, c’est le monde des émotions. On n’a pas toujours conscience non plus de nos émotions, surtout celles qui sont bien enfouies, cachées. Il est pourtant important de les évacuer régulièrement pour éviter qu’elles ne débordent ! En effet, on sait trop bien que des émotions débordantes peuvent entrainer des pathologies plus ou moins graves comme la dépression par exemple. Souvent, on a peur ou on culpabilise de se laisser aller dans nos émotions. Or elles ne peuvent se libérer que quand elles sortent ! Et il ne sert à rien de se dire que tout ira mieux avec le temps car au contraire, c’est une façon certaine de les emmagasiner. Et vous ne comprendrez pas pourquoi, un jour, vous allez vous mettre dans une colère noire pour une broutille !

Libérer ses émotions régulièrement

Le nettoyage de ses émotions se fait en général en se rappelant le passé. On se libère ainsi des blessures émotionnelles du passé, ce qui nous dérange consciemment et/ou inconsciemment pour faire de la place à de nouvelles choses. Sans ça, on accumule et on répète sans cesse les mêmes schémas dans la vie et bien évidemment sous la forme inconsciente. Ce travail sur soi doit faire partie de notre hygiène de vie si on souhaite se débarrasser de ses blessures ou tout du moins des émotions qui les accompagnent.

Trouvez le moyen qui vous correspond le mieux

Pour cela, on peut se faire aider en psychothérapie brève et/ou seul par l’écriture thérapeutique https://www.intuitivesante.fr/se-soigner-avec-lecriture/, l’arthérapie, la biodanza https://www.intuitivesante.fr/lacher-prise-avec-la-biodanza/, l’hypnose humaniste,etc… Cette bienveillance sur soi marque l’intention ferme de pardonner le passé, mais aussi se pardonner à soi même pour toutes ses culpabilités souvent cachées et ainsi guérir notre enfant intérieur blessé. C’est une étape qui n’est pas drôle, certes mais tellement libératrice !

C’est un moment propice à la solitude, à l’isolement qui amène au soulagement, à la légèreté.

 

Etape n° 3 : Phase du feu ou la réalisation de soi

 

Humain, Jeunes, Face, Jeune, L'Homme

 

Cette phase de feu est la phase de l’élan, de la créativité, de la réalisation de soi. C’est l’énergie qui va nous pousser à sortir de notre cocon, qui va nous donner ce courage, cette audace pour oser se métamorphoser pour devenir soi. D’où l’expression « sortir de sa zone de confort » pour essayer de nouvelles expériences,  faire émerger toute créativité, toute nouvelle idée. On découvre alors de nouveaux potentiels en nous et si on ose les exprimer, on gagnera la confiance en soi, l’estime de soi. Car cette phase du feu, c’est aussi l’amour de soi si on respecte ses valeurs, ses couleurs.

C’est aussi la phase où nos intuitions jaillissent, venues de nulle part nous orientant vers les directions qui nous correspondent. On prend conscience de sa raison d’être et de sa véritable place dans le monde.

Suivez vos attirances, vos intuitions qui ne sont jamais anodines et qui vous conduiront toujours vers ce qui vous correspond. L’intuition n’est pas un don ni un état surnaturel. C’est notre 6ème sens, un sens inné que tout le monde a. Rappelez vous des intuitions que vous avez déjà eues ? En quelle circonstance ? A quel moment précisément ? Si vous vous en souvenez comme si c’était hier, c’était une intuition ! Car le plus souvent, elle marque parce qu’elle jaillit soudainement, dans un moment important.

 

Etape n°4 : Phase de l’air ou le monde de la pensée

 

Portrait, L'Homme, Vieux, Vieil Homme, Senior, Personne

 

 

C’est le monde de nos pensées, de notre conscience. Et si les différentes étapes au dessus ont été clairement identifiées, celle ci va permettre d’accéder à l’acceptation du soi avec un égo soulagé. La confiance en soi et en la vie sera plus facile et on aura moins de contrôle sur elle. On prend conscience que nous sommes en lien avec la vie, les autres et qu’ils nous amènent ce dont on a besoin. Nos difficultés deviennent des expériences pour évoluer encore et encore. Et on fait des choix en toute responsabilité. On n’est plus dans le jugement mais dans la compréhension et dans le respect de la différence puisqu’on a trouvé la sienne qui se complète et s’accorde parfaitement avec celles des autres.

On active aussi les lois de l’attraction, des synchronicités et on a confiance parce qu’on sait que tout a du sens.
L’âme, l’esprit et le corps sont alignés, en accord, en recherche perpétuelle d’équilibre.

 

Quand ces 4 éléments sont respectés en soi, on se sent beaucoup plus léger, aligné, et libéré d’être, d’agir et de penser…

 

Je vous souhaite de belles prises de conscience,

 

Laurence Lebourdais

Recevez en cadeau 3 clés essentielles pour vous aider à prendre LA bonne décision dans n'importe quelle situation !

En vous inscrivant, vous recevrez des conseils bien être et chaque nouvel article directement dans votre boite Email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.