Calmer son stress par soi même

 

 

On associe beaucoup d’émotions sous le terme de « stress ». Il peut s’agir aussi bien de l’anxiété, de la nervosité, de l’angoisse, de l’inquiétude, de la panique, de la colère, de la frustration, de l’insécurité, du souci, de la peur …

Ce qui est important de comprendre, c’est que le stress est, le plus souvent, le résultat de nos pensées négatives illusoires.

 

Les effets du stress sur le corps

 

En tous les cas, c’est une sensation désagréable qui survient face à une situation inconfortable et face à des pensées négatives en lien ou pas. Le corps réagit à sa façon pour prévenir du danger et c’est le rythme cardiaque qui augmente, la respiration qui s’accélère, la pression artérielle qui augmente, le cerveau et les muscles reçoivent plus d’oxygène et notre digestion ralentit. On ne peut pas passer à côté de ces symptômes. Et d’un seul coup, on a la boule au ventre ou à l’estomac, le souffle coupé, la poitrine serrée ou la gorge nouée. C’est l’effet de la montée soudaine d’adrénaline.

C’est une défense physiologique naturelle qui nous pousse « normalement » à agir face à un danger immédiat ou ce qu’on perçoit comme tel. Sauf, que, bien souvent, on stresse en continu ! Était-ce parce qu’on se sent en danger en permanence ? Et si oui, où se trouve le véritable danger pour soi ?

Et bien, la plupart du temps, le danger se situe dans nos pensées qui sont majoritairement négatives ! Et ces pensées deviennent des croyances et notre cerveau y croit comme si c’était réel car il ne fait aucune différence entre imaginaire et réalité.

Et ces pensées, croyances viennent de notre inconscient qui interprétera (suivant notre histoire) faussement un mot, un comportement, un conflit, des peurs… Et le petit vélo dans la tête se met à fonctionner et on a du mal à l’arrêter !

 

Comment arrêter de s’inquiéter pour rien ?

 

Facile à dire… et simple à faire quand on connait comment on fonctionne.

 

La première étape est de reconnaître les symptômes du stress chez soi. Il faudra pour cela se centrer sur les ressentis du corps pour les observer sans juger, sans chercher à interpréter pour leur laisser toute la place.

Contacter ensuite l’émotion qui est en lien. Le plus souvent, c’est une peur : peur de mourir, peur du jugement, de l’échec, de l’avenir, de l’inconnu, etc…(lire article sur les peurs https://www.intuitivesante.fr/se-liberer-de-ses-peurs/). Cette étape va amplifier les sensations corporelles et c’est normal. N’ayez crainte et laisser faire car ça va passer rapidement ! N’oubliez pas que ce n’est qu’une illusion de l’esprit …

Puis se poser les questions suivantes :

. Est ce que cette peur est réellement fondée ?

. Si oui, est-ce que je l’ai déjà ressentie ? Dans quelle situation ? Laissez monter les émotions qui vont certainement arrivées puis remerciez vous d’avoir retrouver ce souvenir enfoui. Observez ensuite les émotions s’apaiser d’elle mêmes grâce à ce sentiment de gratitude.

. Qu’avez vous fait alors suite à cette situation ? Remerciez vous à nouveau d’avoir trouvé une issue et observez que ces situations « stressantes » que l’on vit ne durent pas et qu’on trouve toujours des solutions aux différents problèmes qu’on rencontre.

Il est important de se le rappeler et plus particulièrement dans ces moments de stress aigu pour apaiser notre mental et surtout notre inconscient, qui, rappelons le, gère toutes nos réactions.

 

Expérience :

J’ai expérimenté cet exercice dernièrement où le stress me gagnait. Je n’avais aucun doute que c’était lui avec ce noeud à l’estomac qui ne partait pas. Et je m’inquiétais car je m’étais donné 8 jours pour publier ma première vidéo sur Youtube. Non seulement je n’étais pas à l’aise dans l’exercice de me filmer qui était nouveau pour moi mais en plus, je ne connaissais rien dans le montage vidéo ! De plus, peu de temps pour apprendre, la pression montait…

Et en faisant l’exercice ci-dessus, je suis arrivée à la peur de l’échec que j’ai déjà vécu lorsque j’ai arrêté mes études 2 mois avant de passer mon bac. Puis, je n’ai jamais cessé de me culpabiliser de cet échec, d’avoir abandonné sans même essayé ! Mais j’ai su rebondir puisque j’ai fait plus tard une formation diplômante d’aide soignante et ensuite j’ai passé mes examens et rédigé un mémoire de fin d’études pour obtenir mon certificat de réflexologue.

Me rappeler ces réussites m’a fait beaucoup de bien ce jour là et a apaisé la peur de l’échec. Car je me suis rappelée que j’étais aussi capable de rebondir avec des efforts et de la persévérance. Mon mental et mon inconscient étaient soulagés et mon noeud à l’estomac envolé ! Et ce n’est le fruit que de l’alliance des pensées avec le corps. Comme quoi, on est capable de se faire autant de bien que de mal …

 

Autres solutions de repli :

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’exercice, je vous invite à essayer aussi l’EFT (Emotional Freedom Techniques) ou taping créée par Gary Graig. C’est une technique de libération émotionnelle rapide, efficace, amusante et facile à apprendre et à appliquer.

J’aime bien cette pratique car elle allie le corps à l’esprit. Il s’agit de tapoter avec 2 doigts 9 points principaux.

On peut rajouter aussi les points sur les mains :

1 – Identifiez le problème

2 – Construisez une phrase en tenant compte de votre ressenti. « Même si (j’ai ce problème), je m’accèpte comme je suis »

Ex : « même si j’ai un noeud à l’estomac parce que j’ai peur d’échouer, je m’accèpte comme je suis »

3 – Tapotez 5 à 7 fois sur chaque point en prononçant votre phrase. Laisser venir ce qui vient à vous pendant le taping et exprimer le à voix haute tout en tapotant. Des émotions peuvent surgir, c’est normal puisqu’elles se libèrent.

4 – Recommencez si besoin.

Vous pouvez aussi vous faire accompagner avec des vidéos sur Youtube.

 

N’hésitez pas à partager vos expériences,

Je vous souhaite le meilleur,

Laurence

Recevez en cadeau 3 clés essentielles pour vous aider à prendre LA bonne décision dans n'importe quelle situation !

En vous inscrivant, vous recevrez des conseils bien être et chaque nouvel article directement dans votre boite Email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.