à la ménopause, on marque une pause

 

 

A chaque âge son passage …

Avoir 40, 50 et aller doucement vers 60 ans, c’est, à chaque fois, une étape vers le changement inévitable de son corps. Et surtout, pour nous, les femmes qui sommes soumises au cycle naturel de la Création. Inconsciemment, nous portons toute cette responsabilité sur nos épaules qu’on croit fragiles. Car, sans nous, la vie est impossible !

Alors, quand ce cycle de la vie est assouvi, il annonce sa fin. C’est alors une période propice au bilan, à l’introspection, à l’abandon pour accompagner son corps aux changements de direction.

L’heure du bilan

 

On arrive à un milieu de vie où on fait naturellement le bilan du passé qui vient de s’écouler. Les enfants, le conjoint, le travail…sans compter toutes les séparations et les multiples surprises, bonnes comme mauvaises qui ont jonché déjà tout ce bout de chemin.

Le bilan de maman :

C’est souvent, à ce moment là que les enfants nous quittent pour voler de leurs propres ailes. Et c’est le bilan de notre rôle de maman. Sommes nous alors fière, en colère, déçue ? Les regrets noircissent le cœur et n’arrangent aucunement nos relations, bien au contraire. Ce sera l’occasion de se pardonner de ses erreurs issues souvent de nos blessures intérieures. Le pardon est à lui seul une véritable bouée de sauvetage pour nos enfants… Car se soigner soi, c’est éviter de leur transmettre cet héritage trop lourd et inutile à leur construction ! Et le pardon sera aussi valable pour toutes celles qui n’auront pas eu d’enfant par choix ou non. Moi même, j’ai dû me pardonner pour toutes ces hormones que j’ai infligé à mon corps pour booster ma fertilité alors que mon intuition, déjà, me disait que cet enfant arriverait par la voie de l’adoption ! Mais, à l’époque, je ne l’ai malheureusement pas écouté … Et grâce à ce pardon, j’ose transmettre aujourd’hui, à travers ce site, cette clé en or qu’est l’écoute de son corps !

Le bilan de femme :

C’est aussi le bilan de notre vie conjugale. Les mariages comme les séparations, ce qui nous unit et nous désunit… Quelle est sa place au sein du couple ? Est ce qu’on se sent épanouie en tant que femme ? Est ce que l’un et l’autre, nous nous sommes complétés ? Le dialogue n’est jamais de trop. Oser exprimer ses sentiments à l’autre et recevoir les siens, c’est tout un chemin où les conflits sont, pour ce point, nécessaires. Le conjoint sera un soutien important durant cette phase de transformation. Ça peut être aussi un moment de libération sexuelle pour certaines où la peur de tomber enceinte n’est plus présente et le fait de se dire que c’est maintenant ou jamais d’en profiter ! Le couple sera sans doute déstabilisé durant cette période pour retrouver un nouvel équilibre à nouveau, à 2.

Le bilan professionnel :

Et puis arrive les comptes de la carrière. Les reconnaissances, les réussites, les échecs… C’est une période où l’expérience devient notre plus grand atout. On transmet aux plus jeunes qui arrivent mais on ne voit pas encore la sortie. Il nous reste quelques années à travailler et l’épanouissement au travail à ce moment là peut devenir une priorité voire de changement si besoin est.

Et puis, on prend de plus en plus conscience de toutes nos pertes, nos séparations, et notamment celles de nos plus proches qui approchent …

 

Ecouter son corps

 

Les changements arrivent doucement mais sûrement. On les remarque ou pas. Suivant les gynécologues, 1 femme sur 3 vivrait la ménopause sans problème aucun. Pour les autres, la ménopause fait « suer » ! Car non seulement les symptômes se font gênants au quotidien mais en plus la fatigue se fait de plus en plus sentir. Le corps vieillit mais pas la tête ! Les rides s’installent, la peau se fait plus sèche, moins élastique, le ventre s’arrondit, les cheveux ternes, blancs sans oublier l’humeur irritable, le sommeil agité … Dis comme ça, on n’en rêve pas ! Et pourtant, c’est bien notre sort à la majorité d’entre nous …

Alors, fini, le ventre plat, les fesses rebondies, les traits reposés et la crinière de lionne !! Parce qu’en plus, on perd ses cheveux ! 😂 (je préfère en rire !)

Blague à part, si le corps annonce le vieillissement, il nous demande de nous interroger expressément sur nos besoins, nos envies pour l’autre bout de chemin qui se dessine. En prenant conscience du temps qui passe vite, on ira plus facilement vers nos priorités. Se libérer encore une fois des blessures encore présentes permettra de vivre l’autre moitié plus sereinement.

 

Conseils :

  • la méditation permet de prendre plus facilement conscience de ses émotions, de ses besoins
  • l’écriture pour se libérer de ses blessures, les psychothérapies brèves, etc…
  • les thérapies par le corps (réflexologie, massages, biodanza, etc…) pour accompagner le corps aux changements

 

Apprendre le lâcher prise

 

A la ménopause, une pause s’impose … (J’aime les rides, euh, non, les rimes !) 😁

La ménopause est une période de lâcher prise puisqu’elle est inévitable, incontrôlable. Lâcher prise demande de s’abandonner à ce qui est et à faire confiance. Cet état d’esprit peut être difficile pour certaines suivant leur vécu, si elles ont dû contrôler sans cesse leur vie par peur ou par obligation. Alors, les habitudes bien ancrées, restent, à condition de se déprogrammer. Car la ménopause demande un changement de rythme pour préparer justement le corps à ralentir. Il sera donc plus facile d’accepter cette différence si on se laisse embarquer telle l’eau d’un ruisseau qui suit son cours.

De plus, plus on laisse faire, plus le corps se détend. Les tensions seront alors moins importantes et on souffrira moins des symptômes. Car dans cette forme d’abandon, on n’attend rien, on vit totalement le présent, pleinement conscient. C’est notre corps qui, à ce moment, nous conduit et non notre tête.

Conseils :

  • allez au contact de la nature, prenez l’air aussi souvent que vous le pouvez et marchez
  • faites du sport
  • Faites des exercices de respiration : par exemple la cohérence cardiaque https://youtu.be/G81tQCmSXxI , excellente pour réduire le stress et l’anxiété, améliorer son système immunitaire, son intuition, le sommeil, le fonctionnement des systèmes nerveux et digestif, la concentration…

 

 » La crise de la ménopause coupe en deux avec brutalité la vie féminine ; c’est cette discontinuité qui donne à la femme l’illusion d’une « nouvelle vie »  » Le deuxième sexe – Simone de Beauvoir

 

Je vous souhaite le meilleur,

Laurence

Recevez en cadeau 3 clés essentielles pour vous aider à prendre LA bonne décision dans n'importe quelle situation !

En vous inscrivant, vous recevrez des conseils bien être et chaque nouvel article directement dans votre boite Email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.